Arnous lors de la réunion du Haut comité mixte syro-iranien : Il existe une détermination sérieuse à mettre à exécution ce qui a été convenu entre les deux pays

Téhéran-SANA/ Le Haut comité mixte syro-iranien a tenu aujourd’hui sa réunion au palais de Saadabad, dans la capitale Téhéran, sous la direction du premier vice-président iranien Mohammad Mokhber et du président du conseil des ministres, Hussein Arnous, et en présence des délégations et des ambassadeurs des deux pays.

Au cours de la réunion, la détermination commune et sérieuse des deux parties à mettre en œuvre ce qui a été convenu pour atteindre des résultats qui servent les deux pays a été souligné.

Divers aspects de la coopération bilatérale ont également été discutés et élargis pour inclure des domaines plus larges tels que l’énergie, les banques et d’autres projets d’investissement pour répondre aux besoins des deux pays.

Au cours de la réunion du comité, l’ingénieur Arnous a exprimé ses remerciements et son appréciation à la partie iranienne pour les grands efforts déployés au cours de la dernière période pour préparer les réunions du comité, exprimant son espoir que ces réunions réalisent les résultats souhaités pour le bien et l’intérêt des deux pays amis.

L’ingénieur Arnous a dit également : « Les entretiens et les accords qui ont eu lieu à Damas entre le président Bachar al-Assad et le président Ibrahim Raïssi en mai dernier ont constitué un seuil important et crucial en termes de développement des relations bilatérales entre les deux pays, notamment dans leur aspect économique, car des mesures pratiques et positives ont été prises en quelques mois seulement dans de nombreux domaines, des mesures comme celles-ci n’avaient pas été obtenues auparavant au cours d’années de négociations et de discussions qui ont eu lieu dans les mêmes domaines.

L’ingénieur Arnous a indiqué que les réunions de la quinzième session du Haut comité mixte syro-iranien, qui ne s’est pas tenu depuis 2019, se tiennent aujourd’hui, et que les procès-verbaux des réunions de cette session comprendront les conclusions les plus importantes dans de nombreux secteurs, en particulier celles attendues par les milieux commerciaux et économiques des deux pays, y compris « la création de la banque commune, et le développement de la coopération dans le domaine bancaire, d’une manière qui contribue au développement de la coopération économique, et le développement de l’accord de libre-échange signé entre les deux pays en 2011, ce qui contribue à augmenter le volume du commerce bilatéral, la création des deux compagnies d’assurance, et élaborer une feuille de route pour la coopération conjointe dans le domaine de l’énergie électrique, la facilitation de la coopération dans le domaine du tourisme, et se mettre l’accord sur les mécanismes de développement de la coopération entre les deux pays dans une série d’autres domaines tels que l’industrie, l’agriculture, le logement, les impôts et les frais, la santé, l’éducation, la localisation des technologies modernes et la formation des cadres.

Arnous a souligné la nécessité que tous les documents qui seront signés soient effectivement mis en œuvre dès que possible et activés aux côtés d’autres documents précédemment signés d’une manière optimale qui atteigne l’objectif de leur signature, ajoutant: « Notre objectif est d’accomplir et de travailler de manière réelle et pas seulement de signer des documents, qui perdent de leur importance si nous n’en faisons pas notre boussole pour atteindre nos objectifs communs ».

H.A. / M.Ch.

Check Also

Sabbagh à l’ambassadeur indien : Il est nécessaire de travailler pour renforcer et propulser les relations bilatérales dans tous les domaines

Damas – SANA / Le président de l’Assemblée du peuple, Hamouda Sabbagh, a souligné la nécessité …