Les présidents des pays garants du processus d’Astana affirment l’engagement à la souveraineté de la Syrie et à son intégrité territoriale

Moscou-SANA/  Les présidents des pays garants du processus d’Astana « la Russie, l’Iran et la Turquie » ont réaffirmé leur engagement à la souveraineté de la Syrie, à son indépendance et à son intégrité territoriale et la poursuite de la coopération jusqu’à l’éradication définitive du terrorisme dans ce pays.

Dans une déclaration publiée au terme de leur vidéo sommet, le président russe, Vladimir Poutine, son homologue iranien, Hassan Rohani, et le président du régime turc, Recep Tayyip Erdogan, ont affirmé leur attachement à l’indépendance et à l’intégrité territoriale de la République arabe syrienne et à tous les principes de la Charte des Nations Unies.

Les présidents des pays garants ont indiqué dans leur déclaration qu’ils avaient discuté de la situation actuelle en Syrie et du développement de la situation depuis leur réunion tenue en septembre dernier à Ankara et affirmé leur détermination à renforcer la coordination tripartite conformément aux accords conclus.

Ils ont examiné en détail la situation dans la zone de désescalade à Idleb et insisté sur l’importance de l’exécution compète de tous les accords conclus à cet égard.

Ils ont également discuté de la situation dans le nord-est de la Syrie, affirmant que la réalisation de la stabilité et de la sécurité dans cette zone n’est possible que sur la base du respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale du pays.

Les trois présidents ont fait savoir dans leur déclaration qu’il n’y a pas de règlement militaire de la crise en Syrie et que le règlement se fait via un processus politique mené par les Syriens eux-mêmes, avec l’aide des Nations Unies, conformément à la résolution du Conseil de sécurité N°2254.

Les trois présidents ont condamné toutes les sanctions unilatérales qui violent le droit international, le droit international humanitaire et la Charte de l’ONU, notamment à l’ombre de la propagation de l’épidémie de coronavirus, affirmant la nécessité de garantir, d’une manière urgente et sûre et sans aucun obstacle, l’acheminement des aides humanitaires partout en Syrie afin d’alléger la souffrance du peuple syrien.

Les trois présidents ont évoqué l’importance  de travailler pour faciliter le retour des déplacés à leurs zones en Syrie, et incité, à cet égard, la communauté internationale à soutenir les réfugiés.

Ils ont insisté sur l’importance de respecter les résolutions internationales, y compris les articles qui correspondent aux résolutions de l’ONU qui rejettent l’occupation du Golan syrien, notamment la résolution du CS N°497 et condamné la proclamation de l’administration américaine sur le Golan syrien occupé et qui constitue une violation flagrante du droit international et menace la paix et la sécurité régionales.

Ils ont, de même, affirmé que les agressions israéliennes contre la Syrie violent sa souveraineté et aggravent la situation dans la région.

R.F.

Check Also

Un blessé dans l’explosion d’une mine abandonnée par les terroristes à Karnaz

Hama-SANA / Un civil a été blessé dans l’explosion d’une mine abandonnée par les terroristes …