Un parlementaire slovaque : La poursuite des mesures économiques coercitives unilatérales est un crime contre l’humanité

Prague – SANA / Le membre du parlement slovaque Lubos Blaha a affirmé que la poursuite des mesures économiques coercitives unilatérales imposées par les pays occidentaux à la Syrie constituent un crime contre l’humanité.

Dans une déclaration faite aujourd’hui au correspondant de SANA à Prague, Blaha a souligné que la poursuite de la guerre économique menée contre la Syrie, l’Iran, le Venezuela et la Corée démocratique en ce temps délicate où ces pays luttent contre la propagation de coronavirus n’est qu’une sorte de génocide.

Il a appelé à la levée immédiate de toutes les sanctions et les mesures coercitives unilatérales imposées aux pays précités pour faire face aux impacts de la propagation de coronavirus.

L.A.

Check Also

Un timbre-poste à l’occasion de la Journée mondiale sans tabac

Damas –SANA/ l’Établissement public de la poste a émis un nouveau timbre-poste, et ce, à …